La bibliothèque Daniel Pennac

La bibliothèque en chiffres

  • 180 lecteurs (hors scolaires).
  • 2 salles de lecture (adultes et jeunes / tout-petits)
  • 4000 ouvrages (livres pour adultes (romans, documentaires, biographies, BD etc…), livres du secteur jeunesse (romans, documentaires et BD) et ouvrages destinés aux plus petits (albums, contes, premières lectures)).
  • Plus de 100 nouveautés achetées chaque année pour les adultes et pour le secteur jeunesse.

L’appartenance au réseau du Grand Tarbes

La bibliothèque Daniel Pennac appartient au réseau des bibliothèques du Grand Tarbes. Elle bénéficie de passerelles très intéressantes avec d’autres établissements, comme la médiathèque Aragon ou la Bibliothèque Départementale de Prêts, qui disposent de matériel et de livres qui peuvent être prêtés autour d’un thème choisi. Une bibliothécaire du Grand Tarbes, Valérie Larue, est présente une matinée par semaine. Elle s’occupe des 4 bibliothèques de la communauté d’agglomérations gérées par des bénévoles, mais son aide est très précieuse pour l’organisation de notre structure.

La bibliothèque est équipée du logiciel Opsis, comme les autres bibliothèques du Grand Tarbes, ce qui permet, outre un prêt facilité (système de lecture d’un code barres sur les livres), de consulter en direct si un ouvrage recherché est disponible et où.

Merci aux bénévoles

2015 12 14 Pot Benevoles Bibli Ibos REDUITE (3)

 

 

 

 

 

18 bénévoles se relaient pour assurer les permanences de prêt. Nous les remercions très sincèrement. Sans eux, le fonctionnement est impossible. Ils bénéficient de stages de formation organisés par le Conseil Départemental animés par des professionnels, sur des thèmes très variés.

Anne-Marie ABARDIA, Christine BOURDEAU, Isabelle BOUTELOUP, Monique CLAVERIE, Noémie DEUTSCH, Marc FALLIERO, Michèle FATTA, Annie FROSSARD, Annie GAYE, Sabine HINSCHBERGER, Sonia LAMBERT, Elena MORANDIN, Jeanne PEGHINI, Valérie ROUX-BOUYSSOU, Geneviève SAINT-MARC, Juliette SALANNE, Michèle SALLEFRANQUE, Cathy TORRES.

Merci à toutes et tous pour leur engagement.

Infos pratiques

Le règlement en vigueur est celui des bibliothèques du Grand Tarbes.
L’adhésion annuelle coûte 7 euros pour les Iboscéens, 12 euros pour les extérieurs, 5 euros pour les étudiants et elle est gratuite pour les enfants. Elle est valable dans les autres bibliothèques du Grand Tarbes.

Les lecteurs ont la possibilité d’emprunter 3 livres à la fois et peuvent les garder 3 semaines.
Les horaires
– lundi après-midi de 14H30 à 16H30 (sauf pendant les vacances scolaires)
– mardi soir de 16H30 à 18H00
– le samedi matin de 10H30 à 12H00

Pendant les vacances scolaires : mardi de 16H30 à 18H00 et samedi de 10H30 à 12H00

Pendant les grandes vacances : un samedi sur deux de 10H30 à 12H00

Qui est Daniel Pennac

daniel_penac

Daniel Pennac est né le 1er décembre 1944 à Casablanca, au Maroc. Il est le quatrième et dernier d’une tribu de garçons. Son père est militaire. La famille le suit dans ses déplacements à l’étranger –Afrique, Asie, Europe– et en France, notamment dans le village de La Colle-sur-Loup, dans les Alpes-Maritimes.
Quand il évoque son père, il l’assimile à la lecture : «Pour moi, le plaisir de la lecture est lié au rideau de fumée dont mon père s’entourait pour lire ses livres. Et il n’attendait qu’une chose, c’est qu’on vienne autour de lui, qu’on s’installe et qu’on lise avec lui, et c’est ce que nous faisions.»
Daniel passe une partie de sa scolarité en internat, ne rentrant chez lui qu’en fin de trimestre. De ses années d’école il raconte : «Moi, j’étais un mauvais élève, persuadé que je n’aurais jamais le bac.» Toutefois, grâce à ses années d’internat, il a pris goût à la lecture. On n’y permettait pas aux enfants de lire, comme il l’évoque dans “Comme un roman” : « En sorte que lire était alors un acte subversif. À la découverte du roman s’ajoutait l’excitation de la désobéissance…».
Ses études de lettres le mènent à l’enseignement, de 1969 à 1995, en collège puis en lycée, à Soissons et à Paris.
Son premier livre, écrit en 1973 après son service militaire, est un pamphlet qui s’attaque aux grands mythes constituant l’essentiel du service national : l’égalité, la virilité, la maturité.
En 1979, Daniel Pennac fait un séjour de deux ans au Brésil, qui sera la source d’un roman publié vingt-trois ans plus tard: “Le Dictateur et le hamac”. Dans la Série Noire, il publie en 1985, “Au bonheur des ogres”, premier volet de la saga de la tribu des Malaussène (dont on retrouvera le «petit» dans “Kamo. L’idée du siècle”). Daniel Pennac continue sa tétralogie avec “La Fée Carabine” puis “La petite marchande de prose” et “Monsieur Malaussène” (il y a ajouté depuis “Aux fruits de la passion”).
Il diversifie son public avec une autre tétralogie pour les enfants, mettant en scène des héros proches de l’univers enfantin, préoccupé par l’école et l’amitié : “Kamo, l’agence Babel”, “Kamo et moi”, “L’évasion de Kamo” et “Kamo, l’idée du siècle”. Ces romans sont-ils le fruit de souvenirs personnels? «Kamo, c’est l’école métamorphosée en rêve d’école, ou en école de rêve, au choix.»
À ces fictions s’ajoutent d’autres types d’ouvrages : un essai sur la lecture, “Comme un roman”, deux ouvrages en collaboration avec le photographe Robert Doisneau et “La débauche”, une bande dessinée, avec Jacques Tardi.

Ses livres

La Saga Malaussène

Récit autobiographique

Romans pour enfants

Autres romans

Essais

Livres illustrés

  • Les Grandes Vacances, (photographies) Daniel Pennac et Robert Doisneau (1991)
  • La Vie de famille
  • Le Sens de la Houppelande
  • Vercors d’en haut : La réserve naturelle des hauts-plateaux
  • Le Grand Rex (1980)
  • Némo
  • Écrire

Albums pour enfants

  • Sahara
  • Le Tour du ciel sur les tableaux de Miró
  • Qu’est-ce que tu attends, Marie ? sur les tableaux de Monet

Bandes dessinées