L’intercommunalité

Voir le site du Grand Tarbes ICI

Voir Les élus et les commissions du Grand Tarbes ICI

En fin d’année 1995, le conseil municipal d’Ibos décide de l’adhésion de la commune à la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.).

Pourquoi adhérer?
Il y avait la volonté de participer au développement du bassin d’emploi tarbais (les aides accordées par l’Union Européenne, la Région, le Conseil Général seront de plus en plus orientées vers des structures supra communales).
Il y avait aussi un objectif de création et de mise en valeur de zones d’activité.
Il était nécessaire de travailler en commun sur un certain nombre de sujets préoccupants, tels que les transports publics, les déchèteries, les gens du voyage…

De la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.) au Grand Tarbes
La naissance de la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.) est officialisée par un arrêté préfectoral du 28 décembre 1995.

Les communes « fondatrices » sont au nombre de 7 : Tarbes, Aureilhan, Bordères-sur-Echez, Ibos, Laloubère, Séméac et Soues.

Un arrêté préfectoral du 30 juin 1997 entérine les délibérations des communes membres et du conseil communautaire qui acceptent la demande d’adhésion de la commune d’Odos à la Communauté de communes.

Un arrêté préfectoral du 28 décembre 1999 valide la transformation de la Communauté de Communes en Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes. (Le Grand Tarbes, C.A.G.T.)

Les communes aujourd’hui partenaires sont au nombre de 15 : Angos, Aureilhan, Barbazan-Debat, Bordères-sur-Echez, Bours, Chis, Ibos, Laloubère, Odos, Orleix, Salles-Adour, Sarrouilles, Séméac, Soues, Tarbes.

Les compétences actuelles du Grand Tarbes

Compétences obligatoires
(celles que la loi attribue automatiquement au moment de la création d’une communauté d’agglomération)
Développement économique
Aménagement de l’espace communautaire
Équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire
Politique de la ville dans la communauté

Compétences optionnelles 
(celles qui doivent être choisies parmi une liste prédéfinies par la loi)
Création et aménagement, entretien de la voirie d’intérêt communautaire
Actions en matière de protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie
Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels, sportifs, d’intérêt communautaire

Compétences facultatives 
(celles que les communes décident de transférer librement)
Pôle universitaire tarbais
Incendie et secours
Gens du voyage